Expertises

Réussir vos projets industriels multi-intervenants : le rôle clé du partage de l’information

Victor Bommelaer

Lecture : 8 min - 8 août 2023

Réussir vos projets industriels multi-intervenants : le rôle clé du partage de l’information

Au cœur des projets industriels multi-intervenants se trouve un enjeu clé : le partage de l’information. Naviguer dans l’océan du big data est un défi titanesque, mais il est nécessaire de le relever pour éviter les fâcheuses conséquences d’une fragmentation de l’information : redondances, incohérences, erreurs, problèmes d’interopérabilité…et les inévitables pertes de temps et surcoûts que cela engendre.

Heureusement, il existe des solutions pour parer à ces difficultés et mettre en place une gestion de l’information saine et efficace. Dans cette optique, les solutions digitales –le jumeau numérique en tête, présentent un immense potentiel pour accompagner les responsables de projets industriels.

Les défis de la gestion de l’information

La complexité du partage de l’information dans les projets industriels

La réussite d’un projet industriel complexe repose sur un partage d’information efficace entre d’innombrables intervenants. Du maître d’œuvre au sous-traitant, en passant par les bureaux d’études, organismes de classification et les fournisseurs… Ces acteurs génèrent de multiples flux d’échanges de documents et informations (plans 2D et 3D, spécifications techniques, tableurs, résultats de tests, rapports de qualité, etc).

De plus, les acteurs de ce type de projet opèrent souvent en silos, chacun utilisant ses propres outils et formats de données. Du tableur à l’outil de conception 3D, en passant par les systèmes de gestion de documents spécialisés, chaque intervenant a ses préférences, ajoutant une couche de complexité supplémentaire.

En résumé, la complexité du partage de l’information est proportionnelle au nombre d’intervenants impliqués et à la diversité des données produites. Or, la complexité des flux d’information est un problème majeur qui, s’il n’est pas sérieusement pris en compte, produit des erreurs potentiellement lourdes de conséquences.

 Les écueils d’une mauvaise gestion de l’information

Une mauvaise gestion de l’information dans le cadre d’un projet industriel se traduit par un manque de fluidité des échanges entre les intervenants. Nous avons recensé les écueils classiques que l’on rencontre sur ce type de projet :

Silos de données et fragmentation de l’information

Si l’on résume un projet industriel à la somme des données produites par chacun des intervenants, on pourrait dire que personne ne connaît entièrement le projet. Chaque intervenant détient dans son système d’information une pièce du puzzle, mais le cloisonnement des données entrave la diffusion et l’exploitation efficace des données, si bien qu’aucun intervenant ne dispose d’une vue d’ensemble du projet.

Smartshape3

Cette fragmentation de l’information est exacerbée par la diversité des systèmes et logiciels utilisés ainsi que la variété des formats de fichiers. Cela donne l’impression que non pas un, mais plusieurs projets parallèles se construisent. En résumé, bien que l’information produite soit plus exhaustive et précise que jamais, son exploitation s’avère particulièrement difficile.

Redondances et incohérences

Au fur et à mesure du projet, les documents, en particulier les dessins et modèles, sont constamment révisés. Cette profusion de documents et de versions peut mener à un manque de synchronisation, laissant les intervenants travailler « aveuglément », sans conscience de l’état d’avancement des autres équipes.

Cette situation est propice aux erreurs et incohérences. Par exemple, si une modification de conception n’est pas correctement relayée, cela peut entraîner des dépassements de délais et de coûts, comme la commande de matériaux inadéquats ou la nécessité d’ajustements coûteux et chronophages. La bonne gestion de ces problèmes de duplication, redondance et synchronisation des versions devient donc essentielle pour le bon déroulement du projet.

Problèmes de compatibilité et d’interopérabilité

L’interopérabilité est un enjeu crucial dans la gestion de l’information. Or, elle est mise à l’épreuve par la diversité des outils et formats de données utilisés. Par exemple, une équipe d’ingénierie peut travailler avec des outils de modélisation 3D spécifiques, tandis qu’une autre équipe peut privilégier un logiciel de gestion de tâches particulier. Ces outils peuvent générer des fichiers aux formats différents, non reconnus par d’autres systèmes.

Ce manque d’interopérabilité crée un obstacle à l’échange fluide de l’information. Si une équipe ne peut pas ouvrir un fichier important car elle ne dispose pas du bon logiciel, cela peut ralentir le projet. De même, si des données ne peuvent pas être intégrées d’un système à un autre en raison d’incompatibilités, cela peut entraîner une perte d’information cruciale, des malentendus et des retards dans la réalisation du projet.

Améliorer la gestion de l’information grâce au numérique

Maintenant que nous avons identifié le problème et ses conséquences, explorons comment les outils numériques, et notamment le jumeau numérique, améliorent la gestion de l’information.

Les bénéfices d’une gestion optimisée de l’information

La transformation numérique résout des problèmes et en créent de nouveau. La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut aussi apporter des solutions à ces problèmes nouveaux. Voici un bref panorama des bénéfices que le numérique permet d’obtenir :
Échanges fluides et compréhension mutuelle : des plateformes collaboratives telles que Microsoft Teams sont utiles pour permettre aux intervenants de partager des fichiers, discuter en temps réel et organiser des réunions virtuelles, favorisant ainsi une meilleure coordination.

Visualisation de l’état d’avancement global du projet : les logiciels de gestion de projet tels que Jira ou Asana proposent des tableaux de bord interactifs et des fonctionnalités de suivi des tâches, permettant à chaque intervenant de visualiser le progrès du projet en temps réel.

Anticipation des problèmes : des outils d’analyse de données comme PowerBI ou Tableau sont efficaces. Ces outils permettent d’extraire des insights pertinents à partir des données du projet et de générer des alertes préventives pour signaler les problèmes potentiels.

Prise de décisions plus efficace : des outils de Business Intelligence comme QlikView ou SAP BI permettent de centraliser l’information et de la présenter sous une forme compréhensible, facilitant ainsi la prise de décisions basée sur des données. Par exemple, la détection d’une augmentation des coûts peut inciter à revoir certaines procédures pour optimiser les dépenses.
Tous ces outils apportent des solutions concrètes aux problèmes posés par la gestion de l’information dans le cadre d’un projet industriel.
Toutefois, on est tenté de penser que multiplier les outils revient à alimenter le problème en ajoutant de la complexité. C’est sans compter sur la technologie du jumeau numérique, qui permet d’unifier tous les outils et toutes les sources de données.

Le jumeau numérique : un outil révolutionnaire pour la gestion de l’information dans les projets industriels

La technologie du jumeau numérique constitue un bond significatif dans la gestion de l’information dans l’industrie. Un jumeau numérique est bien plus qu’une simple reproduction 3D. Il inclut les aspects physiques d’un produit, ainsi que toutes les variables du projet (temps, budget, matériaux, épaisseurs, etc.).
Contrairement aux méthodes traditionnelles de partage d’information qui peuvent souffrir de problèmes d’accès et de synchronisation, le jumeau numérique centralise toutes les informations du projet sur une seule plateforme. Lorsqu’un participant ajoute des informations au jumeau numérique, tous les autres acteurs en sont informés instantanément. Cette approche élimine les soucis de version des documents et assure une mise à jour constante du modèle.

smartshape2

Le potentiel collaboratif du jumeau numérique dépasse la simple coordination. Il facilite les échanges entre toutes les parties impliquées et permet de faire des itérations sans effort. En offrant une vision complète du projet sous tous ses aspects, le jumeau numérique favorise une meilleure compréhension et une prise de décision plus éclairée. À chaque phase, il fournit aux intervenants toutes les informations nécessaires pour prendre les décisions les plus judicieuses et participer activement à la progression du projet.

Les projets industriels multi-intervenants requièrent une gestion de l’information optimisée pour éviter fragmentation, redondances, incohérences et problèmes d’interopérabilité, qui découlent de la complexité de ce type de projet.

L’adoption du jumeau numérique centralise et simplifie ce partage d’information, favorisant une collaboration fluide, une meilleure compréhension du projet et une prise de décision éclairée.

Infographie

Industrie 4.0 : La data au service de l'efficacité opérationnelle

Télécharger

Coordination de projet industriel : un défi humain et technique

Lire l'article

Ces actualités pourraient également vous intéresser

Miniature Snap & GO FR

Actualités

Présentation de la nouvelle fonctionnalité de SmartShape : Snap & Go

Miniature presentation FR

Vidéos

SmartShape : Révolutionner l’Industrie 4.0 avec les jumeaux numériques

Visite collaborative chantier - smartshape

Cas client

SEMERU modélise les égouts de Paris avec SmartShape